Le changement, c’est maintenant

30601-faillite-de-la-franceLe changement, c’est maintenant.
Maintenant nos âmes asservies
A servir un régime de Gauche ;
De gauches stratèges exaltés et ravis
De ravir à la droite l’Ebauche;
Débauches de réformes maintenant.
Maints tenants dont la proue du bateau
Bat tôt en retraite des promesses aguerries
A guérir la République prisonnière sur ce radeau,
Radotant les sempiternels aboutissants,
A bout, tissant de leur verve qui maudit ;
Mots dits dans le changement, c’est maintenant.

L’espoir révulsé

Convictions, ô combien de fois spoliées !
Aspirations, ô combien de fois foulées !
De ces prédicaments, nulle expectative !
Le chant du Peuple absout le Parloir
D’un geste sous fond d’invectives,
Condamné par la soif d’un Désespoir
Ô combien parjuré …

Certitudes, ô combien de fois vaines !
Défiance, ô combien de fois feinte !
Marianne ! Tu exhibes le brassard de l’inanité,
Te prévalant de la crainte d’un peuple acculé
A geindre dans une rage endémique,
Tissée de rêves avortés et d’un Espoir,
Ô combien chimérique …