Octobre

IMG_2570Chamarrée, cette cohorte qui s’étale devant mes yeux
M’exhorte, religieusement, à me soumettre à ses feux.
Ombres de lumières, faisceaux telluriques,
Elle se bat, se démène face à ces derniers instants magiques,
Dernière éclosion qui se pare de mille feux en un jour
Avant que la rose des vents ne se fane pour toujours.

Bigarré, ce tableau aux mille couleurs chatoyantes
Se gonfle et éclate sur la toile
En un faisceau de lumière qui se meurt
Et qui dépérit sous les yeux de ton voile.
Grevée par une happante succession,
Tu te rends, en un divin jaillissement, au Souffle purificateur.